X

28 FEV > 3 MAR 2019 Lille Grand Palais

Réservez votre billet A partir de 9€

28 FEV > 3 MAR 2019 - Lille Grand Palais

Foire d'art contemporain

Revelation by Art Up! les jeunes talents à l’honneur

#A la une #Expositions inédites

Pour la cinquième année consécutive, Art Up!, première foire d’art contemporain en région avec 100 galeries, offrira une place de choix à la jeune création artistique.

Sélectionnés par le comité artistique de la foire parmi une trentaine de candidatures proposées par les écoles d’art de l’euro-région, les huit jeunes artistes en sortie d’études se sont emparés du thème de cette nouvelle édition, « VOLUMES ET SCULPTURES : du plus petit au monumental ». Leurs réalisations seront mises en scène sur Art Up! 2018 au sein de « REVELATION by ART UP! », un espace d’exposition de 80 m2 au cœur de la foire.

Louise CARBONNIER et Thibault SCHIELL

Louise s’intéresse à l’urbanisme, aux cartographies et à la formation de l’espace dit «du dehors». Thibault, à la chair et aux formes anthropomorphes : l’espace du «dedans». Leur œuvre à quatre mains, constituée de deux séries, met en valeur le contrepoint entre la
nature des formes qu’ils affectionnent, depuis l’impossibilité de représenter un système organique autour d’un point central, à l’interdépendance naturelle des espaces dans la formation du paysage urbain, plus géométrique.

Antoine WATEL

Utilisant le motif floral comme source inépuisable de formes et de couleurs, Antoine Watel propose une composition en deux «entités», l’une faite d’aplats de couleurs éclatantes, l’autre traitée de façon plus réaliste et en noir et blanc. Une dualité picturale qui symbolise l’endroit et l’envers des choses à travers la matière également, en jouant avec la transparence du papier de soie sur cette huile sur toile. Tandis que les deux « entités » fusionnent, le mouvement se créé, exprimant sa vision d’un monde dans lequel rien n’est tout blanc ou tout noir, avec de multiples niveaux d’analyse et de compréhension.

Alizée SEGARD

Est-ce juste un drap jeté sur une sculpture remisée ? Ou le drap en lui même fait-il l’objet de la sculpture ? La réponse se fait dans l’observation, dans le moment passé à y penser. Avec CRISTALLISE, Alizée Ségard interroge la notion de sculpture à travers un drapé figé dans le vide. L’absence du plein dévoile ici une forme à la surface fine et fragile, comme en contrepied aux sculptures faites de marbre.

Marion CAPLIER

Expérimenter. Toucher. Sentir. Tourner autour de. Face à face. Éprouver. Voici ce qui anime Marion Caplier. A travers son installation intitulée NU SUR L’OREILLER, elle invite le spectateur à s’approcher et à se « nicher » dans des oreillers diffusant chacun une odeur qui évoque l’une de ses rencontres, pour une expérimentation sensorielle hors du commun. Une sculpture à dimension olfactive, dont résulte un parfum unique, presque éphémère. Marion Caplier sera également invitée à réaliser une performance lors de la Nuit de l’Art le jeudi 15 février.

Rémy THELLIER

Sous le symbole fort du diamant, Remy Thellier souligne à travers EXISTENCE la préciosité de l’écosystème, de la nature et de ses éléments, en plein cœur de l’Anthropocène. Par la présence iconique de la plante, vivante de manière inerte, il invite le spectateur à déplacer son attention du côté de la nature, à ensauvager sa pensée afin de s’équiper pour comprendre et anticiper l’avenir.

Eva LAMBIN

Telle une feuille de papier, l’espace devient support. La sculpture, elle, devient un dessin dans l’espace, dont les lignes créent plusieurs lectures possibles. Avec ANAMORPHOSE, Eva Lambin joue avec le lieu et le spectateur. Une prise de recul est nécessaire : l’anamorphose se dévoile en un point précis, et le spectateur ne peut observer l’image de fesses se dessiner dans l’espace que s’il prend le temps de s’éloigner pour appréhender l’œuvre dans son ensemble.

Théo ROMAIN

Entre expérimentation et recherche graphique, Théo Romain cherche, avec CLOUDS (SOMEWHERE IN EUROPE), à sortir des modalités de représentation académique en appréhendant le dessin sur papier comme un volume. Cette œuvre au graphite, représentant une mer de nuage, questionne les notions de légèreté et d’impalpabilité, tandis que la forme s’oppose et se confronte au sujet dessiné.

AFG soutient Revelation by Art Up!

Depuis maintenant plusieurs années, AFG invite ses clients à découvrir ce rendez-vous incontournable de l’art contemporain qu’est Art Up!.
Entreprise Digitale, particulièrement spécialisée dans le Retail, AFG a voulu soutenir les talents de la jeune création contemporaine à travers REVELATION By Art Up!.

Les jeunes talents sont pour AFG le moteur de demain. Les valeurs partagées par notre entreprise autour du sport rayonnent également dans ce domaine qu’est l’art ! Innovation, créativité et audace sont les valeurs qui nous animent.

Louise Carbonnier et Thibault Schiell - Sans titre, 2017 - Installation de deux séries de deux toiles sur tréteaux, 505 x 140 x 40 cm
Antoine Watel - Sans titre, 2018 - Huile sur toile, 200 x 240 cm
Alizée Ségard - Cristallisé #2, 2016 - Tissus, 100 x 120 cm
Marion Caplier - Nu sur l’oreiller, 2018 - Installation olfactive
Rémy Thellier - Existence, 2018 - Structure en bois peint et vernis, pierres, plantes, terre, 120 x 130 x 101 cm
Eva Lambin - L’imaginaire et l’interdit, 2017 - Fer, chêne
Théo Romain - Clouds (somewhere in Europe), 2016 Papier, graphite, colliers de serrage en plastique, 100 x 15 x 15 cm
http://www.groupeafg.com