fbpx
Follow
Top

Didier Hagège

France > 1961

AU-DELÀ DES APPARENCES > Stand E36

Vit et travaille en Région Parisienne
Face à la peinture, il y a toujours les questions du geste et de l’origine du rendu de ce geste qui sont posées à notre regard, notre sensibilité, notre enthousiasme à regarder ou découvrir. L’œuvre de Didier Hagège se situe entre collage, peinture et gravure, utilisant les trois techniques dans une superposition subtile, loin des modes et de l’effet bruyant du bavardage publicitaire, où l’œuvre est réduite à une démarche de marketing sociologique. Seule l’œuvre peinte se présente à nous et provoque notre éblouissement, indépendamment du sujet ou de tout ce qu’il suggère dans notre intellect cognitif en référence à une «idée» ou un «concept». Ensuite la question de l’origine, c’est à dire de la référence ou de l’histoire, intervient pour évaluer la justesse de notre sentiment de plaisir qui pourrait être trompé par l’usurpation du geste d’un autre par simple mimétisme. Didier Hagège donne à voir un geste propre, non emprunté, mais qui dialogue avec d’autres artistes qui provoquent aussi cet éblouissement, à savoir Piero Pizzi Cannella, James Brown, Miquel Barceló, José María Sicilia, etc. C’est à partir des années 1980 que Didier Hagège se nourrit de ses voyages : Italie, Afrique, Moyen-Orient, New York, Paris, Marseille, et y installe successivement son atelier. À chaque période de sa création correspondent les lieux où il crée ses œuvres, en y intégrant les objets du quotidien.
Pascal Polar