fbpx
Nous suivre #artup2019
Top

Marcel Bouqueton

France > 1921

GALERIE AUDET > Stand

Né à Constantine en 1921, Marcel Bouqueton passe son enfance en Algérie. Manifestant très tôt un intérêt pour le dessin et la peinture, il intègre l’École des Beaux-Arts d’Alger en 1938. Arrivé à Paris en 1946, il poursuit sa formation à l’École des Beaux-Arts. De retour en Algérie, il part seul à la découverte des paysages de la Kabylie et des Aurès qui marqueront profondément sa peinture. Avant que n’éclate la guerre d’indépendance, Marcel Bouqueton s’installe définitivement en région parisienne. Il expose pour la première fois au Salon des Réalités Nouvelles de 1956 et reçoit le Prix d’Art Félix Fénéon.

S’émancipant de l’académisme de l’École d’Alger demeurée en marge des mutations que connaît la peinture occidentale, Marcel Bouqueton compte parmi les artistes qui ont marqué de leur empreinte l’histoire de l’art du Maghreb. Se détournant de l’art figuratif dès 1952, il appartient à la Nouvelle École de Paris qui se réclame de l’art abstrait d’après-guerre. Plusieurs critiques de l’époque, dont Georges Bousaille, se montrent attentifs au travail de l’artiste, louant la sensibilité et la justesse des tons de ses paysages qui, progressivement, s’éloignent du motif.

L’oeuvre sur papier que nous proposons est préparatoire aux peintures abstraites réalisées par Marcel Bouqueton dans les années 1950. L’entrecroisement des lignes tracées au fusain détermine l’ordonnancement futur des aplats de couleurs pures qui viendront structurer l’espace de la composition peinte. L’existence de tels dessins préparatoires témoigne d’un art abstrait rigoureusement construit où rien n’est laissé au hasard.