fbpx
Follow
Top

Lia De Jonghe

Hollande > 1962

FIBER ART FEVER ! > Stand C4

Avec finesse et sensibilité, Lia de Jonghe réalise des portraits de ses semblables.
Chez Lia on parle souvent de jumeaux, voire de triplés, comme si elle répétait ses efforts pour capturer "l'instant t". Elle semble aussi fascinée par les couples, qu'ils soient existants ou clonés, semblables ou différents. Mimétisme des vieux couples, interactions entre une mère et sa fille, fascination mutuelle de deux écolières : l’artiste nous laisse voir la relation entre ses modèles. Ils posent véritablement devant son "appareil". Leurs regards sont soutenus et fixes, comme s'ils essayaient de chercher notre propre regard, celui de l'artiste, et de s'exposer dignement comme dans les photos anciennes.
Nous sommes loin des selfies ou des clichés désinvoltes exposés sur les réseaux sociaux. Ici le portrait est une "affaire sérieuse" pour l'humain regardé et pour le spectateur. Pas d'impudeur et beaucoup de respect mutuel.
Quelques fils et morceaux de tissus vintage lui suffisent pour saisir l'essence de l'être. Elle ne cherche pas à éviter les accidents de tissu. Ce qui est là doit être préservé. Ce sont les marques du passé