fbpx
Follow
Top

Laurence Limbour

France > 1963

FIBER ART FEVER ! > Stand C4

Laurence Limbour travaille avec le cheveu.
Coupé, décoloré et recoloré, puis laqué et doré ou argenté à la feuille. Ce matériau d’une grande légèreté lui permet de créer de fines dentelles d’une grande délicatesse.
Après avoir été coloré et laqué, le cheveu est aussi découpé en bandes enroulées sur elles-mêmes en une recherche chromatique et encerclées d’un métal lourd. Le contraste entre le métal froid, lourd et lisse et le cheveu hérissé, qui lui-même a perdu de sa douceur avec la laque accumulée, provoque une étrange sensation.. .
On s’interroge alors sur ce matériau devenu méconnaissable.
On s’étonne de ses possibilités graphiques jusque-là insoupçonnées.
Le graphisme est épuré et oscille entre une esthétique des années 50 et un esprit japonais